Les photographies de Didier Louineau

Après une carrière de kayakiste de haut niveau et des études en histoire de l’art, c’est grâce au cinéma que Didier se rend pour la première fois en Chine en 1994. Il travaille alors pour le festival de film Les Rencontres International Henri Langlois et séjourne durant deux mois à l’Institut pour le Cinéma de Pékin où il organise la première rétrospective et présentation de l’Institut en Europe. Depuis lors son engouement pour la Chine, sa culture, ses traditions, son histoire, ses légendes et ses paysages ne cesse de l’habiter. Didier est entré dans un univers qu’il explore inlassablement et avec dévotion depuis plus de trente ans.
Trois séjours de plusieurs années entre Hong-Kong, Chengdu et Shanghai ont scellé ses liens avec ce qu’il appelle, son pays. Petits villages reculés des campagnes, mégapoles, vallées, vastes mers, longs fleuves ou montagnes, Didier s’est arrêté pour contempler, comprendre, pénétrer et même vénérer une réalité qui continue aujourd’hui de le nourrir. Les rencontres et le partage sont à l’origine de sa démarche d’artiste. Il a exposé en Chine à Guiyang, Chengdu et Dali, en Russie à Ekatérinbourg, en France à Paris, Montpellier, Tours.
Son travail photographique est le fruit d’un long processus d’observation et de mûrissement intérieur qu’il met en miroir avec ses personnages et ses paysages. Son travail unit ainsi sa perception subjective de créateur avec une réalité qu’il teinte de sa lumière.

« Le Vrai toujours. Est ce qui naît. D’entre nous. Et qui sans nous ne serait pas » François Cheng

Paysages

Portraits